L'espion et le traître

D'après une histoire vraie

"Le meilleur récit d'espionnage que j'aie jamais lu" - John Le Carré

Plus de détails

Disponible chez l'éditeur
Délai de livraison sous 4 à 10 jours

7,96 €

En savoir plus

Cet ouvrage fut, en Angleterre,  l'un des grands succès de librairie de l'année 2018.

L'EDITEUR : 

... [...] Gordievsky parvient à maîtriser à la perfection les règles, mortelles pour les maladroits, de ce double jeu. Il parvient à un rang éminent au sein de l’ambassade d’URSS à Londres. Jusqu’au jour où le KGB commence à être intrigué par les expulsions en rafales de ses «diplomates» , par les mésaventures de ses «compagnons de route» et par les hécatombes qui déciment ses réseaux. C’est un agent américain à leur solde, Aldrich Ames, qui, sans identifier immédiatement Gordievsky – car les Anglais n’ont jamais témoigné d’une confiance immodérée pour la CIA –, les mettra sur la piste de la taupe londonienne.

   Rappelé à Moscou sous le prétexte d’une fallacieuse promotion, Gordievsky comprend que la partie est pour lui fort mal engagée. Il sait ce qui l’attend sans doute en guise de promotion : quelques séances de torture conclues par une balle dans la nuque. Il décide néanmoins d’affronter le Minotaure, parfaitement conscient de s’engager dans un voyage probablement sans retour. Les Britanniques, reconnaissant leur dette à son égard, tiennent à sa disposition un plan d’évasion. Ce sera l’opération Pimlico, dont les chances de succès paraissent infimes : semer en plein Moscou les limiers du KGB, gagner un hypothétique refuge au nord de Leningrad, être "repêché" par un diplomate britannique et passer la frontière russo-finlandaise dans le coffre arrière de sa voiture. À première vue, c’est un défi au bon sens.

   C’est le récit haletant de cet extravagant plan d’évasion qui occupe les derniers chapitres. Aucun bookmaker n’aurait misé un penny sur le succès de l’opération Pimlico. Et pourtant elle réussira. Passé à l’Ouest, Gordievsky deviendra, en matière de relations avec la Russie soviétique, l’un des plus précieux conseillers de Margaret Thatcher et de Ronald Reagan.

FAMILLE CHRETIENNE, Jean-Marie Dumont, juillet 2019 :

   Cet ouvrage ne pourra que passionner les amateurs d’histoires d’espionnage. Si le style foisonnant des cinquante premières pages peut déconcerter, le récit prend vraiment son envol lorsque Oleg Gordievsky, membre du KGB et héros de cette histoire vraie, est contacté au début des années 1970 par les services secrets britanniques, alors qu’il travaille à l’ambassade du Danemark (la majorité des employés sont des membres du KGB).

   Lecteur d’Orwell et de Soljenitsyne, il choisit de nuire au système soviétique de l’intérieur en transmettant des informations confidentielles aux Britanniques tout en poursuivant son travail au KGB. Son « recrutement » devient une prise majeure lorsqu’il est nommé à l’ambassade de l’URSS au Royaume-Uni en 1982. Là, tout en poursuivant son ascension dans la hiérarchie soviétique, il transmet aux Britanniques des informations de premier plan sans jamais être démasqué. Jusqu’à ce jour de 1985 où... il est convoqué à Moscou.

   Impossible de lâcher l’ouvrage lorsque est lancé le plan Pimlico, préparé de longue date pour l’exfiltrer de la capitale russe via la Norvège. Pour réaliser ce livre, l’auteur, journaliste britannique passionné d’Histoire, a conduit des entretiens avec des officiers des différents services secrets impliqués, ainsi qu’avec Oleg Gordievsky et ses proches.

VALEURS ACTUELLES, Olivier Maulin, juillet 2019 :

   Renégat ou dissident selon les points de vue, Oleg Gordievsky a trahi son pays au profit du Royaume-Uni qui l'a sauvé en retour. Une histoire hors norme. Si la littérature a donné ses lettres de noblesse à l'espionnage, la réalité est souvent plus terne en la matière. L'espion typique de la guerre froide se fait passer pour un membre du corps diplomatique de son pays, déjeune avec des représentants du camp d'en face (eux-mêmes espions et sachant parfaitement qu'ils ont affaire à un espion), gonfle ses notes de frais et finit par rendre des rapports où il fait passer quelques infos sans importance pour des révélations sensibles. Évoluant dans un jeu de miroirs, il arrive qu'il se mette lui-même à lâcher une info de seconde zone et le voilà alors classé agent double,...

123LOISIRS, Valérie d'Aubigny, juillet 2019 :

   Formidable thriller, ce récit véridique est un remarquable roman d'espionnage. La poursuite finale, après une passionnante plongée dans le monde de l'ombre, est haletante. Les personnages décrits, anglais, russes et américains, sont évoqués dans leur complexité, loin des stéréotypes mais avec leur aspect physique et leurs traits de caractère, leurs qualités et leurs faiblesses, leurs rêves, leurs ambitions…

   Comment ne pas être impressionné par les comportements de ces hommes et de ces femmes (elles ont un rôle important) dans des conditions extrêmes de secret et de dissimulation, de courage et de peur ? Ainsi, si ce livre renseigne sur l'être humain, capable du meilleur et du pire, il apporte aussi un passionnant éclairage sur l'histoire contemporaine. Il révèle notamment que l'histoire du monde a pu reposer sur un seul homme et, sur un autre plan, que le salut d'un homme, dans les circonstances les plus tragiques et les plus désespérées, peut reposer sur la prière.

   A partir de 15 ans pour les bons lecteurs. 18 ans, pour aller au-delà du suspense.

  • Un cahier de 16 pages de photos en couleur et en noir et blanc, hors-texte.

L'auteur : Ben Macintyre
Historien de formation, a consacré plusieurs ouvrages à quelques grandes affaires d'espionnage. Chroniqueur et éditeur associé du Times, a été correspondant de presse à New-York, Paris et Washington.

4ème de couverture

   Ruser. Jongler sans cesse entre deux vérités. Contrôler la paranoïa...

   Peu d'agents doubles, dans l'histoire de la guerre froide, ont été assez malins pour échapper à leurs maîtres. C'est le cas d'Oleg Gordievsky, l'espion préféré de Margaret Thatcher. Biberonné tout jeune à la maison KGB, le printemps de Prague fera basculer son coeur à l'Ouest.

   Ce passionné d'Histoire et de musique allemande deviendra alors la source la plus haut placée du MI6, le dernier rempart à une guerre nucléaire, et l'objet - en 1985 - de l'exfiltration de l'U. R. S. S. la plus périlleuse jamais entreprise par les services anglais : l'opération PIMLICO...

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Jeunesse Histoire du monde Biographies / Témoignages A partir de 15 ans XX° - XXI° siècle
ÉditeurPocket
ReliureBroché
ParutionNovembre 2020
Nombre de pages544
Hauteur11
Largeur18
Épaisseur2.2
Poids0.300 kg

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

L'espion et le traître

Ben Macintyre
L'espion et le traître
D'après une histoire vraie

"Le meilleur récit d'espionnage que j'aie jamais lu" - John Le Carré