Le don de soi jusqu'au bout

Le père Jacques de Jésus

"Je me retournai et je vis le père Jacques, toujours digne.... Le grand vainqueur c'était celui qui avait traversé les épreuves comme on dit de la salamandre qu'elle traverse le feu. Le 28 avril 1945, le père Jacques resplendissait dans sa victoire." 

Plus de détails

En réapprovisionnement
Expédition sous 4 à 10 jours

15,64 €

En savoir plus

   Actes du colloque du 75° anniversaire de la mort du père Jacques 


L'auteur : Didier-Marie Golay
Historien, écrivain, carme déchaux, Didier-Marie Golay est l’auteur, entre autres, de l’album Edith Stein publié au Cerf en 2009, ainsi que de l'Atlas Thérèse d'Avila, aventurer sa vie. Il a préfacé et annoté les cinq volumes de Tomás Álvarez Introduction aux œuvres de Thérèse d’Avila et a coordonné et participé à divers colloques organisés en 2006 pour le centenaire de la mort d'Élisabeth de la Trinité.

4ème de couverture

   La personne du père Jacques de jésus a été popularisée en France par le film Louis Malle, "Au revoir les enfants".

   Dès le début de la Deuxième Guerre mondiale, il entre en résistance et cache au petit collège d'Avon enfants juifs et jeunes réfractaires au STO. Son engagement politique trouve sa source dans engagement de foi.

   Les approches historiques et spirituelles ici présentées font mieux découvrir les facettes de la riche personnalité du Père Jacques qui s'est donné à Dieu et aux autres jusqu'au bout. Son combat d'hier éclaire ceux d'aujourd'hui.

Fiche technique

Catégories Livres Religion Histoire Biographies, Témoins, Saints Biographies / Témoignages Deuxième Guerre Mondiale
ÉditeurLe Carmel
ReliureBroché
ParutionJanvier 2020
Nombre de pages208
Hauteur21
Largeur14
Épaisseur1.2

Produits associés

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Le don de soi jusqu'au bout

Didier-Marie Golay
Le don de soi jusqu'au bout
Le père Jacques de Jésus

"Je me retournai et je vis le père Jacques, toujours digne.... Le grand vainqueur c'était celui qui avait traversé les épreuves comme on dit de la salamandre qu'elle traverse le feu. Le 28 avril 1945, le père Jacques resplendissait dans sa victoire."