L'affaire Bernadette Soubirous 1858

L'enquête judiciaire

Préface de Paul Guth.

Plus de détails

En stock (1)

16,11 €

En savoir plus

   L'interrogatoire par le procureur impérial et par le juge d'instruction.

   Bernadette demeure à l'école toute la matinée du lundi 22 février 1858, supportant les commentaires méprisants de la Supérieure et des soeurs. A midi, elle rentre chez elle, "sans dévier ni à droite ni à gauche", comme sa mère le lui a recommandé. A 13 heures, en revenant vers sa classe, sous une impulsion qui était pour elle ce que serait pour une feuille gisant à terre l'impérieux souffle du vent, dit Lasserre, elle ne peut résister à l'attrait de la grotte et s'y rend par le chemin du fort qui jouxte la gendarmerie.

   Sur le seuil du bureau de la brigade, deux gendarmes adossés aux montants de la porte d'entrée tirent et renvoient régulièrement des bouffées de leurs pipes immobiles comme des sphinx. Dès qu'ils l'aperçoivent, ils la suivent. Dans ses Mémoires, D'Angla déclare : "J'avais donné des ordres à mes gendarmes pour surveiller tous les pas de la petite ; rien d'étonnant qu'on l'ait vue le 22 avec deux gendarmes. Quand j'arrivai à la grotte, Bernadette était déjà là, à genoux, les yeux dirigés vers le rocher. J'étais une petite tenue , je passais derrière elle, à dix pas, et j'allais prendre place en avant. Il n'y avait pas cent personnes autour d'elle. Comme j'étais là, un des assistants demanda à Bernadette

AU SOMMAIRE :

  • Préface, par Paul Guth
  • Avant-propos
  • Les prémices de l'affaire Soubirous
  • L'interrogatoire par le commissaire de police
  • L'interrogatoire par le procureur impérial et par le juge d'instruction
  • L'ordre public menacé
  • "Vox populi, vox Dei"
  • Sources

L'auteur : Jean-Paul Lefebvre-Filleau
Surnommé «le détective de l'histoire», Jean-Paul Lefebvre-Filleau, ancien colonel de gendarmerie, diplômé de l'université en droit, criminologie et théologie, a publié une vingtaine d'ouvrages, dont le dernier, La Franc-maçonnerie au cœur de la République, de 1870 a nos jours, réédité aux éditions De Borée en 2016.

4ème de couverture

   "Ecoute-moi bien ! Si à l'instant, tu ne prends pas l'engagement de ne plus retourner à la grotte de Massabielle, j'envoie chercher les gendarmes et j e te fais mettre en prison !

- Tant mieux ! Je coûterai moins à mon père et vous viendrez m'apprendre mon catéchisme !"

   Cette réplique étonnante est celle que fit Bernadette Soubirous au commissaire de police de Lourdes qui tentait de l'effrayer. Une telle attitude est-elle une simple menace pour influencer une enfant ou répond-elle à une directive du pouvoir ?

   Surpris par l'attitude des autorités pendant l'affaire, J.-P. Lefebvre-Filleau, officier supérieur de gendarmerie, a repris les pièces judicières de l'époque pour mener sa propre enquête. Il découvre ainsi l'ampleur de la machine administrative mise en place pour étouffer l'événement. Il souligne aussi les manques et les excès d'une enquête policière qui recherche plus l'ordre public que la vérité.

   Dans ce récit, où se mêlent des éléments tirés des documents toutes les subtilités policières. Le résultat est alerte et drôle, ce qui n'enlève rien à la justesse du propos.

   Une démonstration éclairante.

Fiche technique

Catégories Livres Religion Apparitions / Manifestations
ÉditeurLe Cerf
ReliureBroché
Parution1997
Nombre de pages174
Hauteur21.5
Largeur13.5
Épaisseur1.5
Poids0.252 Kg

Produits associés

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

L'affaire Bernadette Soubirous 1858

Jean-Paul Lefebvre-Filleau
L'affaire Bernadette Soubirous 1858
L'enquête judiciaire

Préface de Paul Guth.