Le Mystère du Portrait de Jésus

ou les Messagers du roi abgar

Une enquête inédite sur le Mandylion, ce portrait de Jésus transféré sur un linge apparu au IVe siècle à Edesse en Turquie et qui pourrait bien être la première figuration du linceul dit ensuite de Turin.

Plus de détails

En stock (1)

17,06 €

En savoir plus

   Au sommaire :

  • Le message du roi Abgar
  • Le portrait de jésus
  • Visites de pèlerins IV° - V° siècles
  • Aux V° - VII° siècles - division entre églises
  • A quoi ressemble l'image d'Edesse ?
  • Edesse en pays musulman
  • A Constantinople
  • La nature du tissu d'Edesse
  • Image du Christ pantocrator
  • Reliques de la passion à Constantinople
  • Prise de Constantinople
  • Baudouin II et saint Louis - La carbone 14
  • Conclusion

Un cahier de 12 pages de photos et documents en couleurs hors-texte.


L'auteur : Alain Queinnec
Né à Morlaix le 24 octobre 1933, licencié en droit et Diplômé d'Etudes supérieures en Droit. Accomplissement des obligations militaires, de 1957 à 1959. Notaire en Finistère depuis mai 1960, durant 40 années. Président d'un Club de Voile, à Loctudy (Finistère) de 1964 à 1978. Membre de l'Institut International d'Histoire du Notariat, boulevard de LatourMaubourg à Paris (7°). Membre de l'Association Montre Nous Ton Visage, à Paris.
A entrepris les recherches sur l'Historique du tissu d'Edesse depuis 2006.

4ème de couverture

   La ville d'Edesse – en syriaque Urfa ou Salinurfa – en Turquie est célèbre pour posséder le Portrait de Jésus, ainsi que la lettre du roi Abgar à Jésus, et la réponse de celui ci au roi.

   Le texte qui contient ces lettres, la Doctrine d'Addaï, date de 380. De son coté, l'historien Eusèbe de Césarée, en 325, reproduit la correspondance entre le roi Abgar – Abgar V – et Jésus.

   Selon la Doctrine d'Addaï, les messagers du roi Abgar arrivent à Jérusalem, et rencontrent Jésus, le 12 Nissan de l'an 344 des Séleucides, le 30 mars 33 de notre ère. Apparaît un rapprochement à faire entre ce texte et l'évangile de Saint Jean.

   Resté caché jusqu'en 400, le tissu d'Edesse, semble t il de grande taille, est appelé en grec himation, peplos, c'est à dire habits, ou bien sindon, tissu fin, voile de bateau.

   Ensuite, Le Portrait – il est ainsi dénommé – très vénéré à Edesse, fait l'objet, en 944, de longues tractations, entre les autorités de la ville et l'empereur byzantin Romain 1 er qui l'amène à Constantinople. Le Portrait reçoit alors un autre nom : Agion Mandylion, la Sainte Serviette. Les lettres d'Abgar et de Jésus, volées en 1185, ont disparu.

   Le Mandylion disparaît lors du sac de Constantinople, le 12 avril 1204. Il semble qu'il ait été transféré en France, et qu'il ne serait rien d'autre que le Linceul de Turin. Les textes utilisés sont reproduits en fin d'ouvrage, ainsi qu'une table chronologique.

Fiche technique

Mot clé Saint Suaire
Catégories Livres Religion Apparitions / Manifestations / Prophéties
ÉditeurLes acteurs du savoir
ReliureBroché
ParutionFévrier 2021
Nombre de pages340
Hauteur21
Largeur13
Épaisseur1.5
Poids0.250 kg

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Le Mystère du Portrait de Jésus

Alain Queinnec
Le Mystère du Portrait de Jésus
ou les Messagers du roi abgar

Une enquête inédite sur le Mandylion, ce portrait de Jésus transféré sur un linge apparu au IVe siècle à Edesse en Turquie et qui pourrait bien être la première figuration du linceul dit ensuite de Turin.