Les moutons de la pensée

Nouveaux conformismes idéologiques

Car, par-delà le clivage traditionnel entre progressisme et conservatisme, cette prétendue révolution culturelle ne vise rien moins que l’éradication de la culture commune. Et, à travers le défigurement de la langue, entend détruire notre socle universaliste, laïc, égalitariste et démocratique.

Plus de détails

En réapprovisionnement
Expédition sous 4 à 10 jours

18,96 €

En savoir plus

   Un livre-antidote.


L'auteur : Jean Szlamowicz
Normalien, professeur des universités, linguiste et traducteur, Jean Szlamowicz est également critique et producteur de jazz. Il est l’auteur, entre autres, du livre Le sexe et la langue contre l’écriture inclusive.

4ème de couverture

   Les militants de la nouvelle idéologie woke procèdent par la magie rhétorique de slogans aussi creux que catégoriques, qu’ils parent d’une profondeur factice. Comme si harceler l’opinion de formules verbales sans fondement scientifique permettait d’avoir raison !

   Il fallait un linguiste tel que Jean Szlamowicz pour démasquer la faiblesse intellectuelle, la mécanique artificielle et la manipulation conceptuelle qui animent ce courant multiforme mais voué au seul culte de la dénonciation.

   Car, par-delà le clivage traditionnel entre progressisme et conservatisme, cette prétendue révolution culturelle ne vise rien moins que l’éradication de la culture commune. Et, à travers le défigurement de la langue, entend détruire notre socle universaliste, laïc, égalitariste et démocratique.

Fiche technique

Catégories Livres Sciences Politiques Actualité/ Etudes / Essais
ÉditeurLe Cerf
ReliureBroché
ParutionFévrier 2022
Nombre de pages226
Hauteur21
Largeur13.5
Épaisseur2
Poids0.268 kg

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Les moutons de la pensée

Jean Szlamowicz
Les moutons de la pensée
Nouveaux conformismes idéologiques

Car, par-delà le clivage traditionnel entre progressisme et conservatisme, cette prétendue révolution culturelle ne vise rien moins que l’éradication de la culture commune. Et, à travers le défigurement de la langue, entend détruire notre socle universaliste, laïc, égalitariste et démocratique.