Le crépuscule des Lumières

En stock (2)

13,27 €

En savoir plus

   LECTURES FRANCAISES, Olivier Destouches, mars 2022 : 

    Le dernier livre de Michel Geoffroy se lit, comme les précédents, avec profit et met à notre portée les éléments du puzzle qu’il entend reconstituer. Ici, notre auteur s’attaque au cycle des Lumières, nées au XVIIIe siècle en France avec les philosophes pour lesquels il fallait émanciper l’homme de tout ce qui l’asservissait au nom de la raison et du progrès. Ce cycle s’achève aujourd’hui puisqu’il ne reste plus rien à déconstruire et que leur universalisme touche à sa fin. En effet, le progressisme, fils des Lumières, a conduit à la destruction de notre civilisation occidentale et chrétienne et à la mise en servitude de l’homme européen. « L’Occident est entré dans un âge post-démocratique, un nouveau “despotisme éclairé” avec le gouvernement des juges, s’appuyant sur l’État de droit, les valeurs de la République et le principe de non-discrimination. Désormais, l’individu est seul face à l’État et face à ceux qui font la Loi. La multiplicité des droits détruit les libertés réelles, les droits de l’homme deviennent les droits de la minorité, les droits de “Big Other”, comme disait Jean Raspail. Michel Geoffroy décortique avec talent les “nouvelles Lumières” qui détruisent nos États, nos Nations, “Lumières” qui sont, en réalité, le régime de l’obscurantisme, du totalitarisme narcissique et numérique. « Heureusement, source pour nous d’espérance, les « nouvelles Lumières occidentales » ont de moins en moins prise sur les autres civilisations du XXIe siècle et sur la nôtre, par ricochet. La nouvelle crise de la conscience européenne, pour reprendre le titre du maître livre de Paul Hazard, découle de la découverte du caractère mortel des valeurs de la post-démocratie.

   C’est le grand désenchantement de l’Occident. Face à cet échec flagrant, Geoffroy nous propose de revenir à un nouveau conservatisme qui redonnera vie aux valeurs ancestrales de notre civilisation (identité, droit des peuples à la continuité historique, rejet du cosmopolitisme et du multiculturalisme, préférence nationale, retrouver le sens de la liberté, redonner vie à la démocratie confisquée). C’est bien là le programme des mouvements populistes et identitaires qui, en Europe, annoncent la défaite des “Lumières” et de leurs successeurs progressistes, libéraux-libertaires.

   RADIO COURTOISIE, Anne Le Pape, Voix au chapitre, le mercredi 16 février de 10 h 30 à 11 h 30, 

   PRESENT, 15 janvier 2022 : Michel Geoffroy a accordé un entretien passionnant à Camille Galic.

   BREIZH INFO : lire l'article en entier


L'auteur : Michel Geoffroy
Michel Geoffroy est énarque, essayiste, contributeur régulier à la Fondation Polemia ; ancien haut-fonctionnaire, il a publié en collaboration avec Jean Yves Le Gallou le Dictionnaire de Novlangue en 2015.

4ème de couverture

   Le cycle des Lumières, ouvert au XVIIIe siècle, a détruit l'Ancien Régime, combattu la religion catholique et triomphé au XXe siècle. Le progressisme des Lumières a formaté le monde occidental, accumulant les révolutions : égalitarisme, socialisme, révolution communiste, révolution des majeurs, révolution libérale/libertaire. Nous subissons de nos jours une nouvelle révolution "éclairée" : la révolution arc-en-ciel, sociétale et indigéniste, mélange détonnant de Lumières, de déconstruction et de puritanisme américain. Les Lumières n'ont pas libéré l'homme pour autant : au contraire, elles l'ont transformé en matière première pour un système économique désormais totalement indifférent au bien commun. Elles ont rendu l'homme, esclave de ses pulsions égoïstes. La post-démocratie despotique a détruit la démocratie en Occident. Et les Lumières de la raison n'ont pas débouché sur le progrès des majeurs mais sur le nihilisme, l'obscurantisme politiquement correct, et la guerre de tous contre tous.

   Pour cette raison nous vivons le crépuscule des Lumières. L'Occident est devenu au XXIe siècle la Nef des Fous. Des fous qui donnent aux étrangers les mêmes droits qu'à leurs citoyens et qui pourchassent ceux qui veulent défendre leurs frontières. Des fous qui incitent les hommes à se transformer en femmes ou inversement. Des fous qui promettent de déconstruire la famille. Des fous qui abandonnent leur souveraineté et leur indépendance aux autres pays.

   Des fous qui croient qu'allumer des bougies suffit à arrêter les criminels. Des fous qui conchient leur propre culture et leur religion et qui n'enseignent plus rien à leur progéniture sinon sa propre détestation. Les Lumières du XXIe siècle, tel le joueur de flûte de Hamelin, nous entraînent vers la catastrophe civilisationnelle au son du pipeau des " valeurs " inversées. Il est donc temps de combattre frontalement cette idéologie car, comme l'islamisme, dont elle est d'ailleurs le fourrier en Europe, elle menace la survie de notre civilisation, dans un monde polycentrique de plus en plus instable.

   Cela signifie qu'il faut avoir le courage de dénoncer sa supercherie et ses fausses évidences.

Video

TV Liberté

Fiche technique

Catégories Livres Sciences Politiques Actualité/ Etudes / Essais
ÉditeurVia Romana
ReliureBroché
Nombre de pages200
Hauteur16
Largeur10
Épaisseur1.5
Poids0.142 kg

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Le crépuscule des Lumières

Michel Geoffroy
Le crépuscule des Lumières