Etre catholique ou nazi

Lettres d'un objecteur de conscience

Traduit de l'allemand par Claire de Olivera et Dieter Gosewinkel.

Les textes qui ont inspiré "Une vie cachée" de Terrence Malick.

Plus de détails

En stock (1)

13,18 €

En savoir plus

   Ce livre regroupe trois documents émouvants que Franz Jägerstätter adresse à son épouse Francisa, au moment où il est emprisonné à Berlin :

  • Une réflexion sur son objection de conscience : « Être catholique ou nazi »
  • Des notes sur son opposition au nazisme
  • Sa dernière lettre à Francisa, quelques heures avant qu’il soit décapité.

   Le livre est précédé par une courte biographie d’Erna Putz, qui a recueilli l’ensemble des documents de cet instituteur autrichien.

   L'HOMME NOUVEAU, le 16 mars 2020, Stephen Vallet :

   Mieux connu aujourd’hui grâce au film de Terrence Malick, Une vie cachée, Franz Jägerstätter est un paysan autrichien, décapité le 9 août 1943 en raison de son refus de servir dans l’armée allemande. Comme le sous-titre de ce petit ouvrage le montre bien, on a tôt fait de faire de lui un "objecteur de conscience", appellation et concept ambigus. Or les textes publiés révèlent que sa démarche ne consiste pas d’abord à refuser de porter les armes pour servir son pays, ni qu’elle est le fruit d’une décision purement arbitraire. En fait, le jeune Autrichien s’est interrogé pour déterminer si le national-socialisme était compatible ou non avec le catholicisme. Ayant conclu rationnellement à une opposition irréductible, il accepte d’en subir les conséquences. Son critère de discernement ne se trouve pas dans sa liberté personnelle, mais dans le salut : "soit c’est utile pour gagner notre salut, soit cela y fait obstacle". Autre intérêt : grand lecteur, Franz a reçu ainsi une formation doctrinale et a acquis les "habitus" d’un bon jugement moral. Au temps de la tempête nazie, il peut ainsi faire face, soutenu jusqu’au bout dans sa démarche par son épouse.


L'auteur : Franz Jägerstätter
Né le 20 mai 1907 à St. Radegund, près de Salzbourg, et mort le 9 août 1943 à Berlin, objecteur de conscience autrichien. Victime du régime nazi, il est vénéré comme bienheureux et martyr par l’Église catholique depuis 2007.

4ème de couverture

   Simple paysan vivant à Sankt Radegund en Autriche, Franz Jägerstatter 1907-1943 opposa un non ferme au nazisme. Il refusa de servir dans l'armée hitlérienne et fut le seul à résister contre l'avi de villageois et des autorités ecclésiales. Sa résistance était fondée sur une foi authentique nourrie de l'Ecriture. Il fut décapité le 9 août 1943 à la prison de Berlin Tegel.

   Benoit XVI le déclara martyr en juin 2007. Peut-on servir Hitler sans trahir le Christ ? Franz Jägerstätter sut répondre "non" dans ses actes, portant un témoignage solitaire au prix même de sa vie.

Fiche technique

Catégories Livres Religion Sciences Politiques Saints, Témoins, biographies Actualité/ Etudes / Essais
ÉditeurBayard
ReliureBroché, couverture souple avec rabats
ParutionDécembre 2019
Nombre de pages96
Hauteur17.5
Largeur12.5
Épaisseur0.8

Produits associés

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Etre catholique ou nazi

Franz Jägerstätter
Etre catholique ou nazi
Lettres d'un objecteur de conscience

Traduit de l'allemand par Claire de Olivera et Dieter Gosewinkel.

Les textes qui ont inspiré "Une vie cachée" de Terrence Malick.