Le Gaullisme - Maladie sénile de la droite

En stock (1)

21,80 €

En savoir plus

   D'où vient le titre de ce livre ?

   Lénine écrivit en 1920 La Maladie infantile du communisme qui portait en sous-titre : " Essai de causerie populaire sur la stratégie et la tactique marxistes ". En 2013, Benoît Rayski publia Le Gauchisme, maladie sénile du communisme. Issu du marxisme et ayant poussé jusqu'à la droite libérale, il écrivit pour le site d'informations Boulevard Voltaire, fondé par Robert Ménard et Dominique Jamet. Le dépérissement de la droite nationale par la contagion du gaullisme m'a fait penser à ces deux titres.


L'auteur : Gérard Bedel
Né le 17 février 1944, à Paris. Après des études à la Sorbonne, il fut professeur de Lettres classiques en collège et en lycée. En 1978, il quitta l’enseignement public et devint directeur d’établissements privés (dont l’École de Sorèze). Puis il acheta l’ancienne librairie de Péguy à Paris, La Boutique des Cahiers, librairie universitaire qu’il anima tout en donnant des cours dans des instituts universitaires jusqu’à sa retraite.
Collaborateur régulier aux revues Lecture et Tradition et Lectures Françaises, il a aussi contribué aux Cahiers de Chiré et à la revue Le Sel de la terre.
Militant de longue date de l’Action française, il fut un rédacteur régulier d’Aspects de la France (devenu L’Action française hebdo puis L’Action française hebdo 2000) et fut ces dernières années trésorier du Comité Directeur de l’Action Française.
Il a également fondé l’association D.E.L. : Docenda – Edenda – Legenda (Didactique – Édition – Lecture) qui a pour but la défense, la conservation, la transmission du patrimoine historique, littéraire, intellectuel et artistique de la civilisation française.
Gérard Bedel a été rappelé à Dieu le 19 mars 2022, en la fête de saint Joseph.

4ème de couverture

   L'époque contemporaine fait une telle consommation de personnages et de dates historiques qu'il faudra bien que les temps à venir fassent des tris critiques et draconiens. De Gaulle échappera-t-il à la faux de l'histoire qui rejette dans le néant les gloires éphémères et les gloires usurpées, moins implacable mais plus cruelle par ses choix que la faux de la Mort qui n'épargne personne et nous jette tous dans l'égalité du tombeau ? (...)

   De Gaulle dit avoir aimé la France, une certaine France correspondant à une certaine idée de la France, comme Robespierre ou Napoléon, comme Jules Ferry ou Marc Bloch. Imbus d'idéologies, la plupart des hommes politiques aiment qui la France de Voltaire, qui celle de Napoléon, qui celle des Droits de l'Homme, mais jamais la France historique et charnelle comme la chantait du Bellay : France, mère des arts, des armes et des lois... (...)

   Mon travail est plus politique qu'historique. Je n'écris pas une biographie de De Gaulle, je n'écris pas une histoire du gaullisme, j'essaie de comprendre ce qu'est le gaullisme à travers ceux qui s'en sont réclamés, à commencer par le héros éponyme.

   Remarquons que la propagande existe depuis longtemps et que bien des mythes ont été créés par ceux dont la mémoire en a profité. Voilà une des raisons pour lesquelles l'histoire exige de la distance. (...  Gérard bedel)

Fiche technique

Catégories Livres Histoire Sciences Politiques Etudes Actualité/ Etudes / Essais
ÉditeurChiré
ReliureBroché, couverture souple avec rabats
ParutionMai 2018
Nombre de pages320
Hauteur21
Largeur13.5
Épaisseur1.7

Produits associés

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Le Gaullisme - Maladie sénile de la droite

Gérard Bedel
Le Gaullisme - Maladie sénile de la droite