Baudouin IV de Jérusalem - "C'est pourquoi je ne faiblirai pas"

  René Grousset, illustre historien des croisades, redécouvrit la bouleversante figure du roi lépreux. Il s'étonna que Baudouin n'ait pas " encore " rejoint Saint Louis sur les autels.

Plus de détails

Disponible chez l'éditeur
Délai de livraison sous 4 à 10 jours

14,69 €

En savoir plus

    LES LIVRES D'ANTOINE, avril 2021 : lire l'article en entier

   Il existe peu de romans historiques de qualité sur les croisades, la plupart caricaturant cette grande aventure humaine et chrétienne. Sans être un chef d’oeuvre littéraire, le récit se lit fort agréablement. L’auteur a puisé ses sources chez les meilleurs historiens : Pierre Aubé, Dominique Paladilhe et surtout René Grousset dont les trois volumes parus en 1935 n’ont jamais été égalés. C’est avec lui que l’on peut conclure cette belle et tragique histoire : « Stoïque et douloureuse figure, la plus noble peut-être de l’histoire des Croisades, figure où l’héroïsme, sous les pustules et les écailles qui la couvrent, confine à la sainteté, pure effigie du roi français que je voudrais avoir tiré d’un injuste oubli pour la placer à côté de celle de Louis IX. »


4ème de couverture

   Baudouin IV de Jérusalem (1160-1185), sixième roi du Royaume latin de Terre sainte, eut un destin hors norme.

   Devenu à l'âge de treize ans le souverain d'un Royaume en perdition, immédiatement propulsé dans la tourmente des combats, il était affligé du plus terrifiant des fléaux : la lèpre. Le jeune prince exceptionnellement beau, passionné par l'étude, si prompt au maniement des armes et cavalier reconnu de ses pairs, découvre très tôt l'horreur tapie dans son corps. Il assiste dès l'adolescence à son inéluctable destruction. Il fait face, jusqu'au bout, soutenu par une foi inébranlable en Dieu.

   Onze ans durant, Baudouin IV règne pleinement, luttant non seulement contre son mal, mais aussi contre la vilenie de ses plus proches parents, dont sa mère, assoiffée de pouvoir et de revanche. Sans relâche, il affrontera le sultan Saladin qui s'est juré de reprendre aux chrétiens Jérusalem, " Al-Quouds la Sainte ". Jamais Saladin ne parviendra à dominer Baudouin tant que celui-ci aura un souffle de vie. À dix-sept ans, le jeune roi lépreux ne le vaincra-t-il pas à Montgisard avec seulement cinq cents chevaliers et mille piétons face aux vingt-six mille hommes du sultan ?

Fiche technique

Catégories Livres Jeunesse A partir de 15 ans
ÉditeurTéqui
Âge conseilléÀ partir de 14 ans
ReliureBroché
Parution2008
Nombre de pages ou Durée210
Hauteur22
Largeur15

Produits associés

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Baudouin IV de Jérusalem - "C'est pourquoi je ne faiblirai pas"

Laurence Walbrou Mercier
Baudouin IV de Jérusalem - "C'est pourquoi je ne faiblirai pas"

  René Grousset, illustre historien des croisades, redécouvrit la bouleversante figure du roi lépreux. Il s'étonna que Baudouin n'ait pas " encore " rejoint Saint Louis sur les autels.