Cristeros

Illustrations de Daniel Lordey.

En juillet 1926, un événement extraordinaire survient au Mexique : toutes les églises catholiques sont fermées, les prêtres exilés, le culte interdit.

Plus de détails

Disponible sous peu

13,27 €

En savoir plus

   


L'auteur : Jean-Louis Picoche
Jean-louis Picoche est né à Paris en 1931. Fils d'instituteur, il entame ses études d'espagnol à la Sorbonne ; Capes, Agrégation, d'espagnol, Doctorat es lettres. Il poursuit ensuite une carrière d'enseignant, d'abord en secondaire puis dans le cadre de l'Université. Spécialisé dans les auteurs romantiques espagnols, il publie des études tant en France qu'en Espagne.

4ème de couverture

   En juillet 1926, un événement extraordinaire survient au Mexique : toutes les églises catholiques sont fermées, les prêtres exilés, le culte interdit.

   A Tlaloc, Mariano, étudiant en agronomie, et Guadalupe, une jeune indienne organisent la résistance. Mais les soldats fédéraux se mettent à tuer ceux qui s'opposent aux consignes officielles.

   Mariano et Guadalupe s'enfuient pour rejoindre les premiers éléments de guérilla qui combattent sous l'étendard du Christ-Roi, d'ou leur surnom de Cristeros. Ils deviennent soldats, réalisant des coups de main audacieux, puis espions, s'infiltrant dans les lignes ennemies. Mais la trahison les guette.

   Telle sera l'épopée merveilleuse et tragique des Cristeros, dont la foi et l'héroïsme rayonnent encore aujourd'hui au coeur du Mexique catholique.

Fiche technique

Catégories Livres Jeunesse A partir de 15 ans
ÉditeurClovis
CollectionLigne de crête
ReliureBroché
Nombre de pagesNovembre 2018
Hauteur17.5
Largeur12
Épaisseur2.7
Poids0.381

Produits associés

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Du même auteur

Dans la même catégorie

Commentaires clients

Donner votre avis

Cristeros

Jean-Louis Picoche
Cristeros

Illustrations de Daniel Lordey.

En juillet 1926, un événement extraordinaire survient au Mexique : toutes les églises catholiques sont fermées, les prêtres exilés, le culte interdit.